Demenagement

Publié le par Marine

Déménagement

Ça y est je suis dans ma nouvelle chambre, en compagnie de ma colocataire… et de son copain qui est là tout le temps lui aussi. Je suis partie de l’hôtel vendredi en fin d’après-midi, avec toutes mes affaires. La fille qui garde l’étage avait l’air toute triste que je parte. Je lui disais bonjour à chaque fois que je la croisais, et même si elle ne parlait pas un mot d’anglais et moi un mot de chinois, je l’aimais bien.

Je suis donc partie à pied avec ma grosse valise. Sur la route un chinois a eu pitié de moi et m’a tiré ma valise jusqu’à la résidence. Les gens ici sont vraiment très gentils. Je suis donc arrivée à la résidence et j’ai montré un papier écrit tout en chinois. Le gardien m’a amené jusqu’à la porte de ce qui allait devenir mon nouveau chez-moi. Seul problème, ma colloc’ n’était pas là.

Heureusement Galib, du Bangladesh, parlant anglais et chinois était là et m'a gentiment accueilli chez lui en attendant qu’elle arrive. Galib est quelqu’un de très intelligent qui a même reçu une médaille d’or de la ville de Wuhan pour ses bons résultats. Après presque 3 heures d’attente, j’ai appris qu’elle était enfin rentrée.

J’ai donc découvert ma nouvelle chambre : il s’agit d’une grande chambre séparée en deux par deux armoires mises côte à côte, histoire de donner un peu plus d’intimité. Mais mon côté ne comportait alors rien d’autre que cette armoire et un lit. Pas de bureau, pas de chaise, pas de lampe, pas de frigo, pas même une prise de courant potable… j’avais même pas le double de clef de la chambre. De la même façon, la connexion internet est de son côté et il faut qu’on trouve un moyen pour la partager à deux. En plus de la chambre il y a une salle de bain avec des toilettes. Pas très grande, mais suffisante pour deux.
Ma colocataire est vietnamienne et ne parle pas très bien anglais. Juste assez pour qu’on se comprenne. Mais nous ne parlons pas beaucoup car elle est toujours avec son copain, et en même temps je viens juste d’arriver.


Samedi matin elle est sortie et j’ai pu prendre part des lieux. A son retour elle avait le double des clefs pour moi. Elle m’a prêté une rallonge pour que je puisse avoir un peu de courant, et m’a dit que le frigo arriverait lundi.

Hier  je suis allée à l'international office pour demander mes meubles, des draps potables, et la réparation de ma prise de courant. Et en quelques heures seulement, mon petit bout de chambre s'est rempli gentiment. Il va encore falloir que j'apprenne à uiliser la machine à laver, le tout écrit en chinois, et ça devrait déjà aller mieux. N'empêche j'ai passé un sacré bout de temps à tout nettoyer : la salle de bain, le sol de ma chambre, les meubles tout poussiéreux... beurk beurk.

Maintenant je vais essayer de partager l'uniaue connexion de la chambre entre nos deux ordinateurs. Heureusement quíl y a des GI dans le coin !

Pour les photos... bientot!
 

Publié dans Quotidien

Commenter cet article

georges 26/09/2006 15:05

Salut, tu etais rentree plus tot du bluesky, on t'as pas vu partir

oliv 20/09/2006 17:56

oui c'est vrai, c'est antynomique, un peu comme IMAP et ingénieur...héhéhé

Rod ou Skol 20/09/2006 08:13

pourquoi pour moi grand journaliste et France 3 je trouve ça antynomique?

gerien 19/09/2006 18:41

^^Moi le ménage j'ai abandonné tout de suite...Autant tout détruire et reconstruire, ça irait plus vite.

Christian Belly (Diot) 19/09/2006 11:26

Salut MarineAlors je vois que tu commences à prendre ton rythme du côté de la Chine. J'espère que tout se passe bien malgré le problème de la langue. Bon courage pour les petits problèmes de ta chambre mais je suis sûr que tu vas t'en sortir.A bientôt et profite du dépaysement au maximum.Christian, depuis l'Australie