Beijing. Ou comment terminer son séjour dans la capitale chinoise.

Publié le par Marine

Me voici de retour en France ! Je ne réalise pas que je viens de passer 6 mois en Chine. C'est fou non ? est-ce que c'était bien réel ? est-ce que je vais pouvoir revenir à la vie française ? est-ce que je vais me remettre de ces 6 mois d'autisme (n'est-ce pas Andrea ..) ? Mais avant de faire un quelconque bilan je ne déroge pas à la règle et je vais vous raconter mon dernier voyage en Chine : Pékin.

 



Il y a une semaine, Guillaume et moi quittions définitivement Wuhan, et prenions le train pour la capitale. Nous avons voyager de nuit et sommes donc arrivés aux aurores. Nous sommes allés à notre hôtel... qui ne fut pas celui attendu. Les aléas de la réservation, aidée de la copine chinoise d'Ammar, ont fait que nous nous sommes retrouvés dans un hôtel chinois, et non pas une auberge de jeunesse comme espéré... tant pis. On se la jouera "à la chinoise" jusqu'au bout !






Ce genre d'hôtel est surtout utilisé pour organiser des cérémonies comme des mariages, ou fêter le nouvel an avec la combinaison restaurant + hôtel. C'est marrant de voir des tables disposées partout dans le bâtiment pour optimiser la place, jusque dans la réception et carrément dans l'entrée. Je crois qu'ils ont fait un bon chiffre pour ce nouvel an.

 



Après avoir déposé nos affaires nous sommes partis vers la place Tian'anmen. Au passage nous sommes rentrés dans le mausolée voir Mao (après Hô Chi Minh à Hanoi on va croire que je suis une fanatique).


La place est comme on la voit partout dans les bouquins et c'est fou de se dire « qu'on y est vraiment ». J'en reviens toujours pas.

Nous sommes ensuite allés visiter la fameuse Cité Interdite. Comme tous ceux qui y sont allés récemment, c'était dommage de voir la plupart des monuments cachés par des échafaudages. En tout cas, si vous venez en 2008 tout Pékin devrait être flambant neuve, à commencer par les sites touristiques. On est juste venus un peu trop tôt...

 

Après y avoir passé quelques heures nous nous sommes baladés autour dans des parcs, histoire de prendre la température de cette ville. Il faisait d'ailleurs un peu froid, mais moins que je pensais. Pour vous dire, je ne mettais même pas de gants. Je crois que Belfort sera pire... (quoi ? mauvaise langue moi ? ) Avant de rentrer nous avons testé l'incontournable canard laqué dans un restaurant chinois. Et c'est super bon !

 

Le deuxième jour nous avons pris la direction de la Grande Muraille de Chine ! Il y a environ 5 sites possibles et nous avons opté pour Simatai. L'hôtel n'avait pas l'air d'organiser de trip là-bas (leur anglais et notre chinois devait être trop limité pour se faire comprendre), et nous y sommes allés par nos propres moyens. Première étape : prendre le métro. Jusque là tout va bien. Ensuite il faut prendre un bus. Nous avons réussi à trouver un bus pour Miyun... mais pas pour Simatai. Arrivé à Miyun on nous dit qu'il n'y a pas de bus pour Simatai non plus. Alors on négocie avec un chauffeur l'aller-retour à la muraille. Pour le coup on a été assez mauvais, mais bon, on a fini par arriver à destination et c'était l'essentiel !

 


La Grande Muraille de Chine... c'est fou non ? Mao a dit « Celui qui n'a pas gravit la muraille de Chine n'est pas un homme véritable ». Serais-je donc un homme véritable maintenant ? En tout cas « j'y étais » et je n'en revenais pas sur tout le trajet. A Simatai, la muraille est assez vieille et est assez abrupte. Dans les guides ils disent qu'il faut être en bonne forme physique pour la faire. Et bien quand vous avez fait Wudang Shan et les Gorges du Saut d Tigre, Simatai c'est de la gnognote. Na. Enfin je ne dis pas non plus que ce n'était pas un peu dur quand même...

 

Nous avons donc passé presque 4 heures sur cette Muraille. En haut on a fait une petite pause et on a mangé des fruits bizarres : les yeux de Dragons et le Mangoustin, carrément bon !




Le troisième jour nous sommes allés au Parc du temple du ciel, le symbole de Pékin. Petite visite sympathique, journée tout cool.

Nous sommes ensuite allé visiter le Temple des Lamas histoire de ne pas perdre la main en matière de temple bouddhiste. En sortant du temple nous n'avions pas de réel but et c'est justement à ce moment que ça a été intéressant. Nous avons trouvé une sympathique maison de thé où nous avons eu droit à une petite dégustation. Ensuite nous nous sommes simplement baladés dans les ruelles et sommes tombés un peu par hasard sur les hutongs traditionnelles (ruelles populaires). C'était tout joli. Nous étions loin des villes souvenirs du sud. Ici les gens vivaient vraiment et les touristes étaient rares. Il y a des hutongs partout à Pékin mais beaucoup sont rasés, sous prétextes qu'ils donnent une mauvaise image de la ville. Les JO approchant les destructions se font de plus en plus fréquentes. Je pense que c'est bien dommage car c'est justement tout le charme de Pékin. Je crois que certains quartiers vont devenir des « hutongs-souvenirs » comme les chinois savent si bien le faire. Dommage...


En tout cas, nous, on a en vu « des vrais » et on était bien contents. En plus, en fin de soirée, on a trouvé un endroit avec tout plein de petits bars. Je vous le dit : Pékin c'est vraiment sympa !

 

Le quatrième jour a été encore plus cool. On est allé dans un quartier à l'est, manger dans un restaurant tibétain trop trop bon. C'est en quelque sorte le quartier international de la ville car il y a plein de bâtiments d'affaires, de grands hôtels et quelques ambassades. Résultats on a croisé plein d'étrangers. On s'est posé dans un parc où il y avait moins de chinois que d'étrangers.

Nous sommes ensuite retournés du côté de notre hôtel et sommes allés nous balader dans les hutongs environnantes. Nous avons eu à nouveau de bonnes surprises et avons découverts des endroits vraiment sympas.

Dans la soirée nous avons décidé d'aller assister à un Opéra de Pékin... malheureusement le théâtre où nous sommes allés n'avait pas l'air ouvert. Nous nous sommes rabattus un peu plus loin dans un autre théâtre où nous avons vu une représentation d'acrobatie. Ça ne vaut pas l'opéra mais c'est mieux que rien.

Je précise que ce soir-là était le réveillon du nouvel an chinois et qu'il y avait énormément de monde dans les rues. Nous avons voulu repasser par les hutongs pour rejoindre l'hôtel et nous nous sommes un peu perdus... toutes les rues se ressemblent, et la nuit on ne peut même pas s'aider du soleil pour s'orienter ! Au début on n'était pas trop rassurés dans ces petites ruelles sombres... et en fin de compte on a réalisé qu'on risquait plus de se prendre un pétard que de se faire agresser par quelqu'un. Oui parce qu'en Chine ils aiment particulièrement les pétards et les feux d'artifices. Comme en France, il y a désormais une interdiction pour les utiliser, mais je crois que personne n'y fait attention. Vu le nombre de chinois je crois que la police ne ferait pas le poids. Résultat ça n'arrête pas et ça pête de partout. On tourne à droite et soudain une fusée part devant nous, on tourne à gauche et en voilà une autre, aucune ruelle n'était épargnée.


Finalement nous avons trouvé une rue principale ainsi qu'un bar « western style» où nous avons passé la soirée. Il n'y avait que des étrangers, mais c'était le meilleur compromis pour profiter de la fête. En effet les chinois passent cette soirée en famille, donc c'était difficile de s'inviter quelque part. Régulièrement les proprios du bar proposaient à ceux qui voulaient d'aller allumer des pétards dehors, et à minuit ça a été l'apogée et c'était impossible de s'entendre parler à aucun endroit de la ville. C'était complètement fou ! et ça n'a pas arrêté de la nuit et même le lendemain. En gros le nouvel an ça dure une semaine en Chine ce qui signifie une semaine de détonations régulières.

Vestiges de pétards en fin de soirée


Le lendemain Guillaume devait prendre son avion et j'ai donc passé la journée à me balader dans la ville. Je suis allée me perdre dans le palais d'été pendant une bonne partie de la journée (et je rigole pas je trouvais plus la sortie !).


Le point négatif de la journée c'est qu'il y avait beaucoup trop de monde partout. D'un côté il ne fallait pas trop que je m'étonne, c'est un jour férié... en Chine. Même les hutongs étaient bondées. Je suis même tombée sur une rue grouillant de monde, bordée par des stands vendant toutes sortes de choses inutiles, un peu comme les stands des marchés de Noël en France.

 

Et voilà comment j'ai terminé mon séjour en Chine ! Je suis maintenant en France et je me remets lentement de mon voyage. Il paraît qu'on doit forcément avoir un contrecoups, et je ne sais pas si j'aurais le temps de le vivre parce que j"ai tout plein de choses à faire en rentrant, à commencer par mon déménagement, la rentrée à l'UTBM et surtout l'AE. (Faut pas déconner je vais avoir tout plein de responsabilités, vice-présidente ça rigole pas !).

 

C"était donc le dernier article de ce blog. Merci à tous ceux qui l'ont suivi j'espère que vous avez aimé lire mes petites aventures tout au long de ces 6 mois. Je vous dis donc à bientôt, à Belfort ou Dieppe, en Bretagne ou ailleurs. Je précise que je devrais garder mon ancien numéro de portable  au cas où vous voudriez m'appeler. (faut juste que je trouve un portable qui marche car le mien n'a pas survécu à la Chine...)

 

Je finirai donc en vous souhaitant une bonne année ! Comme quoi la vie est faite de perpétuels rebondissements. Je termine mon séjour en Chine sur un renouveau, comme pour marquer une nouvelle vie en France. Et ce n'est pas la dernière !

新年快乐 ! Xin Nian Kuai Le !

Publié dans Baroudage

Commenter cet article

voyage en chine 24/05/2012 12:34


Très belles photos !

jacques DEFORTESCU 30/03/2008 15:13

Je déci=ouvre aujourd'hui ce blog. Bravo à Marine de nous avoir fait partager son bonheur d'avoir été 6 mois en Chine.Puis-je dire que  Je ne connais pas la Chine parce que je n'y suis jamais allé? J'ai rencontré à de nombreuses reprises des syndicalistes chinois en France. Ce ne fut pas toujours facile. La Chine est un pays fascinant.Au centre de l'actualité avec le Tibet et les jeux olympiques. A ce sujet, ceux qui commerce sans réserve avec les autorités chinoises voudrais faire jouer un jeu qu'il n'ont pas à jouer aux sportifs, c'est scandaleux! irais-je un jour en Chine?

Wai Ling 21/05/2007 22:08

Toutes ces photos et ton récit me rappellent mon propre séjour... alala...
 
En tout cas, depuis le temps, j'espère que tu n'a pas subit le fameux contrecoup pas toujours facile à gerer.

Pierre et Ting 28/04/2007 19:51

Dommage que tout est une fin mais apres 6 mois en Chine et autant de souvenir et d'experience , tu n'y retourneras pas histoire de perpetuer encore ce blog ?

Renan 10/04/2007 13:59

Si certain d'entres vous vont à Wuhan le semestre prochain on peux en discuter puisque je suis au SeT actuellement au bureau D224. J'y suis retourné le mois d'aout dernier et je vais peut-être rebouger cet été. Je suis tombé sur ce blog carrément par hasard dans le détours et je trouve que c'est une super initiative. J'avais fait la même chose mais plus en carnet de voyage sur un vieux doc word pas abouti :)Wuhanune ville qui bouge super rapidement, donc si vous avez des photos ou autres du coin de Li Gong da n'hesitez pas, je suis toujours curieux !